2021 - COSMOS

COMSOS DISTRICT

Article paru dans Zut Magazine. Par Emmanuel Dosda. Photos Jésus S.Batista.

Dans le cadre de L’Industrie Magnifique, le Cosmos District, village provisoire regroupant une galaxie de propositions artistiques et scientifiques imaginées par l’Osophère et Vivialys, a été scénographié par CNb.archi. Allons un peu plus près des étoiles avec le binôme qui pilote l’agence

Construire une éphémère station lunaire au pied de la cathédrale, en plein centre historique de Strasbourg : un acte à la fois respectueux du contexte et audacieux signé CNb.archi.
Le tandem à la tête de l’agence, Guillaume Christmann et Xavier Nachbrand, dès son diplôme à l’ENSAS (2006-2007), a planché sur la notion dans l’air du temps d’“architecture renouvelable”. Le duo expérimente alors le concept d’archi modulable lors d’événements : Nuit blanche à Metz ou festivals au Molodoï à Strasbourg, toujours avec les préceptes de Yona Friedman – inventeur de l’utopiste ville spatiale – à l’esprit. Depuis 2009, Guillaume et Xavier proposent des espaces à habiter et à vivre ensemble lors des éditions des nuits électroniques et numériques produites par L’Ososphère, notamment en utilisant des matériaux de récup’.
D’une seule voix : « Les expériences que nous y menons nourrissent largement, d’une manière plus ou moins évidente, les programmes plus conventionnels sur lesquels nous travaillons. » Rénovation énergétique d’une copropriété de 220 logements à l’Esplanade, transformation d’un ancien magasin en la brasserie Le Meteor, rue du 22 Novembre, ou reconversion d’une friche industrielle messine en tiers-lieu (Bliiida)… Actuellement, CNb.archi s’apprête à réaliser un biergarten culturel estival à la Citadelle strasbourgeoise.

Pavillon de la matière cosmique

Le duo n’a pas enfilé ses combinaisons de la NASA pour étudier le site du Cosmos District, mais il l’a étudié, ressenti, interrogé. « Cette parcelle de ville qui semble figée, muséographié, va du Xe au XIXe siècle, par strates. Une intervention réversible comme la notre permet de propulser une énergie contemporaine sans marquer au fer rouge la plus belle place de la cité », se réjouissent Guillaume et Xavier, tournant leurs yeux vers le Palais Rohan, le musée de l’Œuvre Notre-Dame ou la cathédrale lui faisant face. Étude des lignes de fuite, analyse des masses, écoute attentive des besoins de la direction artistique de Thierry Danet d’Ososphère… Afin de remplir leur mission (to Mars), ceux qui affirment « être des architectes engagés, pas des prestataires » ont tenu compte de tous les paramètres pour ensuite placer les différents éléments : fameux containers Ososphère (qui les suivent depuis douze ans) abritant des œuvres numériques ou plastiques, pavillon voulu comme un observatoire du non tangible et de la matière cosmique, igloo transformé en station radio, vaisseau spatial TKS soviétique des seventies ou habitat autonome fonctionnel adapté aux conditions extrêmes.
Toutes ces pièces hétéroclites, parfois customisées à l’aide de panneaux photovoltaïques et autres matériaux réemployés, composent une voie lactée dominée par une rampe de lancement minimaliste conçue par CNb.archi à partir d’un simple grill de structure en aluminium peint en rouge. Elle épouse la forme de la cathédrale dont la flèche que l’on suit du regard nous mène aux étoiles.

2020 - PANDORE

Container musée : les Boîtes de l'Atelier Pandore

L'idée : transformer un container maritime en musée itinérant, afin de démocratiser et rendre accessible la culture.

En quête de nouvelles solutions de monstrations, l'Atelier Pandore cherchait à proposer aux institutions, musées, ou collections privées, une infrastructure mobile adaptée aux besoins de tous types d'œuvre et à tous les types de contextes géographiques.

https://atelier-pandore.fr/boite-de-pandore-musee

2020 - BLIIIDA

Bliiida

Reconversion d’une friche industrielle en tiers-lieu

ERP du 1er Groupe / 2ème & 3ème catégories

Secteur ABF / site occupé par l’exploitant pendant les travaux

Maîtrise d’Ouvrage : SAEML Metz Techno’pôles

Assistant à la Maitrise d’Ouvrage : SEBL

Lieu de construction : 4, Avenue de Blida, F - 57 000 METZ

Type de mission de Maîtrise d’Œuvre : Contrat de Conception réalisation, Mission de base + OPC


L’ambition que notre équipe porte pour le projet du tiers-lieu(x) Bliiida est d’habiter et d’investir un nouveau territoire public à Metz : fabriquer un quartier de ville à part entière.

Imaginer ce projet comme une ville est une évidence, cela permet de faire de Bliiida un site ouvert et collectif : un lieu des possibles.

C’est un territoire au service d’un développement éthique et économique maillé dans la ville existante. C’est un fonctionnement clair et facile d’appropriation pour tous.

L’échantillon urbain de Bliiida se constitue autour d’un cheminement « hyper-public ». Ce cheminement traverse trois espaces publics identifiés : la Promenade des Messins, la Rue Intérieure et la Place.

Cette chaîne d’espaces publics fait le lien entre la Moselle et l’Avenue. De l’entrée sur l’eau côté Cathédrale à l’entrée actuelle Avenue de Bliiida, elle traverse le projet et donne pignon sur rue à toutes les activités et programmes présents sur le site. Les équipements publics sont en continuité directe de ce lieu collectif.

Les différentes activités forment des quartiers. L’agglomération des Maisons en bois au sein des halles nous amènent à l’imaginaire des placettes de quartier où chaque individualité vient à la rencontre de l’intelligence collective.

Ces placettes sont des lieux de mixité programmatique et de mutualisation d’espaces où se mêlent espaces de travail, de vie collective et de détente.

Trois quartiers sont créés: Médias, Start-up et Makers. L’individu trouve son intimité et son espace de travail protégé dans sa Maison. Elles sont fabriquées en matériaux bio-sourcés et construites selon un système simple, appropriable et adaptable afin de pouvoir répondre aux besoins de chacun.

L’entité urbaine Bliiida se veut être le prolongement de l’écrin paysager de la Moselle, qui est développé jusqu’aux portes pneumatiques. Bliiida fait ainsi partie du même ensemble végétal continu axé sur la Moselle, des fortifications bâties face au projet jusqu’à la Grande Serre.

La limite entre le site et la Moselle s’efface jusqu’à offrir aux usagers et au public une Promenade surplombant les berges et un ponton où se prélasser au soleil.

La ville Bliiida est un ensemble architectural sobre. Un monochrome gris foncé homogénéise la multitude et l’accumulation morphologique et typologique des bâtiments existants pour dessiner une silhouette unique lisible depuis les rives côté Centre-ville. Ce traitement uniforme permet de contraster avec les éléments historiques du site en Pierre de Jaumont et de mettre en valeur les entités neuves en matériaux bio-sourcés.

Au delà de l’architecture cela renforce la volonté de mettre en avant les programmes de Bliiida, ses ambiances intérieures, les appropriations des lieux, les projets, la création et les productions, etc…

Le site de Bliiida a connu de nombreuses activités et se doit de porter l’histoire collective qu’il véhicule. Le bus animé, véritable mascotte d’acier du site transmet cette dimension historique du lieu au travers d’une intervention ludique.

L’intérêt patrimonial de ce site industriel réside dans les volumes généreux nécessaires aux usages successifs. C’est cet espace qu’il s’agit aujourd’hui de regarder comme une richesse.

Le projet traite le « territoire des possibles » de manière systémique et régulière. Trois typologies s’insèrent de manière opportune afin de générer les situations adéquates à chaque pratique de l’espace et à chaque détournement de l’existant.

Les Maisons sont au service de l’individu, du maker, de l’usager dans ses temps de création individuelle.

Les Nuages symbolisent la transition d’un espace vers un autre, l’univers numérique - le cloud - et la construction actuelle issue des outils numériques.

Les Totems, en containers, sont les signaux marqueurs de l’identité iconique du lieu depuis le Centre Ville, ainsi que de la mobilité contemporaine.

Cette lecture de Bliiida comme un « territoire des possibles » marque l’ambition de révéler le projet porté depuis ses débuts par l’Association, la Ville de Metz, la Métropole et la Région Grand-Est : une expérience par l’usage pour construire la ville de demain et l’investissement pour l’avenir.

C’est une terre d’expérience, d’innovation, de vie collective où tout projet trouve sa place et porte un développement sociétal entre professionnel et public.

L’objectif est clair : concevoir une architecture-outil durable et optimiste capable d’accueillir et de porter le vivier créatif et innovant de Bliiida.


Équipe

Mandataire du groupement : Demathieubard Construction,

Architecte associé : GHA Architectes

Bureau d’étude TCE : INGEROP Conseil & Ingénierie

Cuisiniste : és service énergétique

Scénographe et mise en lumière : AV Exciters


Années et délais de réalisation

Durée prévisionnelle des études + chantier : 32 mois

Année prévisionnelle de réalisation : 2020 / 2021


Surfaces du projet

Intérieurs : 9 600m2

Extérieurs : 5 700m2


Perspectives du concours réalisées par Simon Oudiette - http://www.horoma.net

2020 - MFM

Le Meteor

La brasserie de la Brasserie Meteor

10 rue du 22 Novembre à Strasbourg

Transformation d’un magasin en bar restaurant

ERP du 1er groupe, 2ème catégorie

Secteurs ABF et PSMV

Site enclavé, immeubles occupés, contraintes acoustiques (voisinage), contraintes d’accès (rues piétonnes)


Maîtrises d’Ouvrages : SAS MFM (Brasserie Meteor & Groupe FHB)

Type de mission de Maîtrise d’Œuvre : Mission de base + EXE + OPC

Surface du projet : 1 940 m2 à réhabiliter & transformer (sous-sol = 780m2, RDC = 930m2, R+1 = 190m2, R+4 local technique = 140m2)

Équipe : Atelier Christmann Nachbrand Belhaddad, BE Structure Gettec, BE Fluides Gest'Performance, Bureau de contrôle DEKRA, SPS DEKRA, Coordinateur sécurité incendie ISI2A, Les Agenceurs.


Le projet : Le bâtiment, propriété de la Ville de Strasbourg, nécessitait une première phase de préparation du local. Nous avons donc débuté de lourds travaux de réhabilitation : désamiantage, remplacement de toiture en cœur d’îlot, mise aux normes diverses des réseaux, monte-charges, etc.

En parallèle ont pu être menées les études pour Le Meteor : dans le secteur sauvegardé du centre historique de la ville et en dialogue constructif et permanent avec les différents acteurs de l’EMS (Police du bâtiment, SDISS, ABF, DDT, Hygiène & Santé, …), le projet a consisté à transformer un ancien magasin de vente d’articles de sport en restaurant /brasserie.

Dans ce vaste ERP de près de 2 000m2, l’enjeu fût de proposer aux visiteurs des expériences différentes pour exposer les savoir-faire de la brasserie alsacienne, en conservant un aspect intimiste, mais sans pour autant cloisonner l’espace. C’est un travail d’organisation générale des espaces, les choix des agencements et des mobiliers, ou encore le traitement de l’acoustique ont permis de faire de ce local un lieu désormais incontournable de la vie gastronomique et festive strasbourgeoise !

Rénovation lourde, site enclavé avec contraintes d’accès, travaux dans un immeuble habité, ERP du 1er groupe de 2ème catégorie en secteur ABF et PSMV, Réalisation en 2 phases

Début de l'opération : Août 2017

Fin : Octobre 2019 pour la Phase 1, et janvier 2021 pour la phase 2 (sous-sol et R+1)

2019 - HM

Réhabilitation d'un immeuble de la ville de Strasbourg

Maîtrises d’Ouvrages :

Ville de Strasbourg - mandataire - Habitation Moderne (SAEML) : propriétaire des murs

Type de mission de Maîtrise d’Œuvre :

Mission de base + EXE + OPC

Procédure d’appel d’offre de Marché Public + Études = 6 mois & Travaux 4 mois

Travaux effectués : démolitions, désamiantage, maçonnerie, ascenseurs /monte-charge, charpente, étanchéité, menuiseries extérieures

Surface de toiture remplacée = 305m2

Secteurs ABF et PSMV

Site enclavé, contraintes d’accès (rues piétonnes), immeubles occupés, contraintes acoustiques (voisinage et commerces)

Équipe : Atelier Christmann Nachbrand Belhaddad, BE Structure Gettec, Bureau de contrôle DEKRA, SPS DEKRA

2019 - OSO2019

Festival Ososphère 2019

VIVRE STRASBOURG COMME NULLE PART AILLEURS !

Depuis 20 ans, se saisissant notamment de l’arrivée du numérique pour interpeller artistiquement la ville, L’Ososphère donne à percevoir les grandes lignes directrices qui structurent notre époque à travers les mutations urbaines - celles de Strasbourg en particulier.

Ces questions d’urbanité, d’urgence écologique, de vivre ensemble jusque dans les réseaux et la globalisation, d’innovation sociale et créative, la ville est en effet l’échelle où chacun peut les appréhender à hauteur d’individu pour les partager dans des dynamiques collectives.

Une nouvelle fois, L’Ososphère must be built car fabriquer notre monde de demain se joue en activant ensemble la ville d’aujourd’hui !

Dans le propos comme dans le rapport aux lieux qu’elle investit, la programmation artistique de L’Ososphère s’ancre ainsi dans la singularité du territoire sur lequel elle se situe. Mettant la ville en mouvement à travers la fête, la déambulation collective et la contemplation partagée, L’Ososphère crée un ensemble de situations ouvertes qui s’emploient à rendre les mutations émotionnellement perceptibles en même temps qu’elles font émerger en temps réel une nouvelle mémoire et des aspirations communes.

L’Ososphère est au cœur de l’émergence d’un Art de Ville pour habiter l’époque et le territoire à travers les formes artistiques les plus contemporaines… Un Art de Ville pour vivre la ville comme nulle part ailleurs…
L’Ososphère revient dans le quartier Laiterie-Gare

L’Ososphère revient aujourd’hui sur ses lieux d’origine et point d’ancrage : le site de La Laiterie.

Dans une trajectoire intuitive aux allures de spirale à travers Strasbourg, elle a entre-temps activé le môle Seegmuller (2011), la Coop sur le Port (depuis 2012) et le Campus Central (en 2015), y embarquant plusieurs centaines de milliers de personnes et accompagnant ainsi, quitte à le précéder, le mouvement de la ville vers l’Est, explorant de nouvelles perspectives tant géographiques qu’urbaines.
Ce retour à La Laiterie est ainsi le point de départ d’un nouveau chapitre de l’histoire intimement liée de L’Ososphère avec Strasbourg et l’époque.
Le quartier Gare-Laiterie, joue un rôle singulier dans l’archipel de Strasbourg et sa profonde transformation à venir est un sujet central mais encore peu perçu de la mutation de la ville. Cette évolution participe pourtant du renouvellement de celle-ci depuis l’authenticité patinée et la mixité urbaine de ce quartier créatif où cohabitent populations étudiantes et populaires, artistes, structures culturelles, réseau d’indépendants, expériences en innovation sociale…
Ancrer de nouveau, aujourd’hui, L’Ososphère à La Laiterie est d’autant plus important que ce morceau de ville est l’épicentre actif de cette transformation à venir : une partie de ce qui se passe ici aujourd’hui y est né et s’y joue chaque soir, dans ce lieu en prise directe avec l’époque et qui accueille chaque année 100.000 personnes à un rythme quotidien, rassemblant sans cesse les forces vives de Strasbourg et diffusant son nom dans le monde entier dans le sillage des artistes qui y sont accueillis.
L’écosystème qui s’est développé depuis 20 ans autour de L’Ososphère a vu naître nombre de collectifs d’artistes et d’architectes, des entreprises et des dizaines de projets artistiques, créatifs, innovants, immergés dans la fabrique de l’époque et qui contribuent à réinventer désormais Strasbourg au gré de dynamiques individuelles et croisées. Ils sont les acteurs et créateurs d’un nouvel Art de Ville à la strasbourgeoise qui irrigue une ligne de lieux à travers la ville, notamment ouverts par L’Ososphère et qui agissent désormais en nouveaux catalyseurs urbains.
À partir de cette édition 2019, L’Ososphère accompagne ce nouveau mouvement de transformation de la ville depuis La Laiterie, tout en posant la question de l’articulation de ces morceaux de ville avec le centre historique, qui croise les énergies et les brasse à l’Éternel Strasbourgeois.
10 jours à vivre à La Laiterie à travers des Nuits Électroniques et dansantes, des concerts et performances audio-visuelles, des flâneries artistiques et poétiques, des situations de conversation et de convivialité, des balades artistiques… !
… parce que tout est probablement affaire de perception et que la perception est sans doute l’affaire de chacun.
Texte issu du billet focus du 30 mai 2019 à retrouver sur le site de l'Ososphère.
www.ososphere.org

2019 - Maison bleue

Maison bleue

Rénovation d’un local associatif pour répétitions musicales et spectacles, Strasbourg (67)

Mission complète, livraison Juin 2019


Le projet : Salle de concert, salles de répétitions, stocks, espaces de vie, toiture : la rénovation de la Maison Bleue a permis de repenser l’ensemble du bâtiment pour le rendre plus fonctionnel. L’organisation de la salle de concert et du bar a été optimisée, l’accessibilité aux PMR rendue possible, et la façade pensée comme un signal

2018 - LORALCO

Bureaux et entrepôt d'entreprise

Conception du sièges social + entrepôt de l'entreprise de maçonnerie Loralco.

EcoParc Rhénan, 16 Rue Benjamin Silliman, 67116 Reichstett

2017 - OSO2017

Festival Ososphère 2017

Occupation du site de la Coop Alsace pour l’accueil du Festival Ososphere

ERP du 1er Groupe - 2ème Catégorie

Secteur ABF / Mise en accessibilité et sécurité d’un site industriel, scénographie et réglementation ERP à titre transitoire

Maîtres d’Ouvrages :

  • Association Ososphère
  • Association Artefact - direction de Thierry Dannet
  • Association 4.0

Maîtres d’Usages :

  • Association Ososphère
  • Port Autonome de Strasbourg
  • Radio En Construction

Propriétaire et exploitant : SPL DES DEUX RIVES

Programme : Exposition d’art numérique et technologique,
Programmation musicale (concert et performance), Cycles de conférences-débats, Pop Up district (espace architecturé, modulable et nomade), Hinterland (restauration)

Lieu du projet :

Site industriel de l’ancienne Coop Alsace
Rue du Port du Rhin, F - 67 000 STRASBOURG

Type de mission de maîtrise d’oeuvre :

Mission de base + EXE + OPC

Architecture, scénographie et réglementation ERP à titre transitoire

Équipe organisatrice collaborative :
Coordination générale : Agence Candide
Régie générale : D8K
Régie artistique : ID8

2016 - CMA

Construction d'un hall de futsall

Étude pour la construction de terrains de foot couvert à Haguenau

2015 - KAPP

Rénovation d'une maison de maître en Gîte de France

Restauration totale de la demeure, et restructuration en gite de 5 chambres avec SDB individuelles, et création d'un logement dans les combles

Performance énergétique : sarking, menuiseries extérieures, nouveau système de chauffage.

2015 - GIS

Les lunettes de Gisèle à Strasbourg

Rénovation "patrimoine" en accord avec les ABF : parquet ancien rénové, menuiseries de vitrines identiques à l'existant, mobilier sur mesure en medium teint dans la masse, normes ERP accessibilité et incendie...

2010 - GOTHAM

GOTHAM SCM

Nos premiers bureaux, un espace partagé avec les amis V8 Designers, Code16, Atelier Poste 4, Frög, Stephane Riedinger...

Heureux souvenirs !!

2009 - OSO2009

Festival Ososphère 2009

Missions de Maîtrise d’œuvre : conception et réalisation, collaboration en tant que membre du collectif d'Ar(t)chitectes 3RS (https://www.facebook.com/troieres.collectif)

2008 - FORUM

FORUM - Nuits Blanches de Metz

La Nuit Blanche de L’Art Contemporain nous a offert l’occasion de se pencher sur la question de la re-définition de la place publique.

Nous avons investi la place St-Louis avec l’objectif de réhabiliter la notion antique de forum sur une place en mutation.

Point-info de la Nuit Blanche, lieux d’expression et de réunions publiques, salons de rues, interview-maton, le forum participe à la préparation de l’événement.

Lors de l’événement, l’installation a servit de cadre à une programmation musicale performancielle.

Missions de Maîtrise d’œuvre : conception et réalisation, collaboration en tant que membre du collectif d'Ar(t)chitectes 3RS (https://www.facebook.com/troieres.collectif)

Partenaires : VILLE DE METZ

2008 - HET

Hôtel éphémère des Trinitaires de Metz

Edifiée dans le cloître des Trinitaires, une structure temporaire capable d’accueillir, pour les y loger, une partie des invités des rencontres de la Fraap, Metz 2008.

Le projet s’insère dans un site remarquable très fortement chargé d’histoire, qui est également un lieu de culture contemporaine très actif.

Partenaires : Frac Lorraine - Castel Coucou- Octave Cobel

Missions de Maîtrise d’œuvre : conception et réalisation, collaboration en tant que membre du collectif d'Ar(t)chitectes 3RS (https://www.facebook.com/troieres.collectif)